« Texte » est issu du mot latin « textum », dérivé du verbe « texere » qui signifie « tisser ». Le mot s’applique à l’entrelacement des fibres utilisées dans le tissage, voir par exemple Ovide : « Quo super iniecit textum rude sedula Baucis = (un siège) sur lequel Baucis empressée avait jeté un tissu grossier »2 ou au tressage (exemple chez Martial « Vimineum textum = panier d’osier tressé »). Le verbe a aussi le sens large de construire comme dans « basilicam texere = construire une basilique » chez Cicéron3.

Le sens figuré d’éléments de langage organisés et enchaînés apparaît avant l’Empire romain : il désigne un agencement particulier du discours. Exemple : « epistolas texere = composer des épîtres » – Cicéron (ier siècle av. J.-C.)4 ou plus nettement chez Quintilien (ier siècle apr. J.-C.) : « verba in textu jungantur = l’agencement des mots dans la phrase »5.

Les formes anciennes du Moyen Âge désignent au xiie siècle le volume qui contient le texte sacré des Évangiles, puis au xiiie siècle. le texte original d’un livre saint ou des propos de quelqu’un. Au xviie siècle le mot s’applique au passage d’un ouvrage pris comme référence et au début du xixe siècle le mot texte a son sens général d’« écrit »6.

Reclame

Lasă un răspuns

Completează mai jos detaliile tale sau dă clic pe un icon pentru a te autentifica:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare /  Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare /  Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare /  Schimbă )

Conectare la %s